• ADEVA-NC
    ADEVA-NC Association de Défense des Victimes de l'Amiante - Nouvelle-Calédonie
  • ADEVA-NC
    ADEVA-NC Association de Défense des Victimes de l'Amiante - Nouvelle-Calédonie

L'OMERTA de la DTE.NC, après une très dispendieuse campagne médiatique en faveur de La Journée Mondiale de la Santé et de la Sécurité au Travail s'est, une nouvelle fois confirmée :

    • Les conséquences fatales pour la santé des travailleurs ont été pratiquement passées sous silence avec la complicité passive des représentants syndicaux et du patronat.
    • L'ADEVA-NC rappelle que cette journée, sous l'égide de l'Organisation Internationale du Travail ( OIT), avait, cette année, comme thème la Prévention des Maladies Professionnelles.

Le rapport de l'O.I.T., disponible sur le site : www.un.org/fr/events/safeworkday/ , dit, en substance : "Une maladie professionnelle est une maladie contractée sous l'effet d'une exposition à des facteurs de risques imputables au travail. A l'échelon individuel, la reconnaissance de l'origine professionnelle d'une maladie exige qu'une relation de causalité soit établie entre cette maladie et l'exposition du travailleur à certains agents dangereux sur son lieu de travail (NDLR : par exemple, l'amiante). Cette relation est normalement établie d'après des données cliniques et pathologiques, l'historique professionnel (anamnèse) et l'analyse du poste de travail, ainsi que l'identification et l'évaluation des risques professionnels, assorties d'une vérification de l'exposition. Lorsqu'une maladie fait l'objet d'un diagnostic clinique et qu'un lien causal est établi, cette maldie est reconnue comme maladie professionnelle".

L'ADEVA-NC rappelle que l'OIT est une organisation de l'ONU à laquelle appartient la France et, quelle que soit l'évolution statutaire de la Nouvelle-Calédonie, le texte ci-dessus sera toujours incontournable; c'est d'ailleurs, à quelques exceptions près, la bible de la CAFAT.

On estime que 2,34 millions de personnes meurent chaque année de maladies et d'accidents liés au travail. L'écrasante majorité d'entre elles, dont le nombre est évalué à 2,02 millions, meurt de l'une des multiples maladies imputables au travail. En d'autres termes, sur environ 6300 décés liés au travail constatés chaque jour, 5500 sont causés par divers types de maladies liées au travail. Le BIT estime par ailleurs à 160 millions par an les cas de maladies non mortelles, mais liées au travail

L'ADEVA-NC rappelle que les textes ci-dessus ne concernent que les pathologies observées dans le cadre du travail ! Pour ce qui concerne les maladies imputables à l'amiante et contractées dans le cadre environnemental ou ménager, la responsabilité de l'omerta, en Nouvelle-Calédonie, revient aux responsables du Gouvernement local : Pseudo ministre de la Santé, Agence Sanitaire et Sociale et, Direction des Affaires Sanitaires et Sociales.

samedi, décembre 16, 2017

Login Form

Compteur de visites

172345
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Ce mois-ci
Le mois dernier
Depuis l'ouverture
307
111
945
1936
3332
172345

Votre adresse IP: 54.163.210.170
Heure serveur: 2017-12-16 18:46:19